Qui es-tu Roch Adopo ?

Par Cannelle

1 – Qui es-tu et quel est ton parcours ?

Passionné de Taekwondo depuis toujours, je rêvais d’une carrière au niveau national. Mais dans les années 90, monsieur Alain Villepinte entraîneur des minimes puis des cadets du « Toulouse Fontaines Club »  me convainc de faire du football. J’ai alors évolué jusqu’au plus haut niveau des cadets. Ensuite après le collège à Toulouse, ma scolarité m’a envoyé dans l’Aveyron en 1993,  plus précisément à Villefranche de Rouergue. C’est là que j’ai commencé à jouer véritablement de 1993-1996. Ensuite je suis recruté par Bernard Moretti, responsable de l’équipe de Lafouillade (maintenant Bas Rouergue). Je refais un passage à Montauban de 2000-2001 en CFA pendant une saison, puis je suis revenu dans la région toulousaine de 2001 à 2002 au club de Muret et de 2002-2003 à Blagnac.

Expérience Parisienne

En 2003, après avoir passé un concours, j’ai été obligé de partir en région parisienne pour exercer mon métier exactement à Nanterre, puis à la Défense. Après 12 ans sur la région Parisienne, j’ai été enfin muté dans la région, avec ma femme et mes enfants pour continuer ma passion de toujours… !

Fin de Carrière

A la fin de ma carrière sportive, après avoir passé des diplômes d’entraîneur, j’ai été entraîneur joueur de « Futsal » à Courbevoie, plus précisément au Faubourg de l’Arche en région Parisienne avec les « Greentiger » avec lesquels nous avons été champions « Five » en 2014-2015 à Elite Five Soccer, et gagné des trophées pendant 4 années de plaisir et d’amitié restées indélébiles… !

2 – Depuis combien de saisons es-tu éducateur à Balma ?

Je suis depuis cette saison à Balma. Je suis venu pour apporter mon expérience auprès des jeunes et aussi pour apprendre.

3 – De quelle catégorie t’occupes-tu cette saison au BSC ?

Je suis en charge des U19 B, une équipe réserve dans laquelle figurent aussi des U17.

4 – Quels sont les principaux enjeux de la catégorie ?

J’aime transmettre aux jeunes les valeurs de respect et de combativité sur le terrain comme en dehors. Pour moi,  un jeune doué au football mais qui manque de respect à ses partenaires et aux adversaires ne pourra pas prétendre à rester dans mon groupe. Je suis intransigeant là-dessus. En revanche celui qui est à l’écoute et respectueux aura toute ma bienveillance et je l’aiderai à progresser.

Pourquoi Balma ?

J’ai toujours aimé ce petit « village » dans la ville. Un jour, j’ai eu l’occasion de rencontrer Roger Cau, le président du Balma SC. Le feeling est passé. Je lui ai dit que j’avais un diplôme pour entraîner les seniors, c’est à ce moment-là qu’il m’a demandé si je voulais venir à Balma pour être éducateur et apporter ma petite expérience. Quatre mois plus tard, j’ai intégré le staff des éducateurs… !

5 – Dernière question : En trois mots, comment définir ta vision du football ?

Combativité ( Ne rien lâcher)
Respect (du partenaire et de l’adversaire ainsi que des éducateurs.)
Plaisir de jouer collectif à deux touches de balles.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.