Nat.3 – Plus déterminés que jamais !

Par Monique

Les joueurs de Fabrice Dubois ont assisté hier au soir à une séance à l’Happyness cycling.   Les joueurs ont puisé dans leurs retranchements physique et mental. À l’issue de cette soirée,  ils ont une nouvelle fois montré leur détermination et leur cohésion.

Le concept de l’Happyness Cycling est : « Nous accélérons, nous nous levons, nous grimpons tous ensemble pour dépasser nos limites. Notre point fort : nous réalisons nos efforts ensemble pour encore plus de motivation. »

En parlant de motivation, 5 joueurs sollicités tous postes confondus ont accepté de nous donner leur impression et l’état d’esprit de l’équipe dans les moments difficiles qu’elle traverse actuellement.

Mehdi Ed Dahabi : « Je pense que l’on traverse une période compliquée, avec un manque de chance flagrant sur nos derniers matchs. En effet, alors qu’on a 5 ou 6 occasions  franches par match que l’on ne concrétise pas, une seule occasion de nos adversaires leur suffit pour marquer. Toutes les équipes de cette poule se valent, mis à part Alès qui a pris le bon rythme d’entrée et qui capitalise sur la confiance acquise . C’est une spirale négative qu’il faut endiguer en gagnant un match . Lors de notre dernier déplacement à Canet, on rate un penalty au bout de 5 min… et on est punis dans la foulée avec un penalty et un carton rouge … 
J’espère que la roue va tourner dés le prochain match et que l’on va repartir sur une nouvelle dynamique en janvier parce que nous avons l’effectif et la qualité pour viser beaucoup plus haut. À nous de le montrer et de se faire violence ensemble car personne ne nous le donnera . » 

Anthony Rivière : « Nous sommes dans une impasse pour le moment, vu que nous ne marquons que trop peu de buts. Nous en encaissons moins mais n’en marquons pas assez pour espérer faire des résultats. Je pense que le problème est là. Nous attaquons les matchs en sachant qu’on ne va pas beaucoup marquer, donc dès qu’on encaisse un but ça nous fait très mal. Le jeu offensif de l’équipe n’est pas efficace,  c’est là où nous devons accentuer notre travail. En terme d’état d’esprit je pense que nous sommes irréprochables, on ne lâche pas, tout le monde s’accroche. On se dit que ça va finir par tourner car nous ne méritons pas ça mais là nous sommes dans l’urgence maintenant. Nous devons reprendre des points dès le prochain match. »

Thomas Pechart : « Nous vivons actuellement une période compliquée avec une série de mauvais résultats que nous ne parvenons pas à stopper pour le moment.
L’ensemble du groupe est conscient de la situation et des enjeux qui y sont associés.   Et même si en ce moment les éléments nous sont défavorables, personne ne se cache derrière des excuses.   

Nous travaillons très dur pour inverser la tendance et remettre en marche la machine pour instaurer une nouvelle dynamique positive et nul doute que nous y arriverons rapidement.

Le coach a un discours positif qui nous permet de nous retrancher dans le travail et de faire abstraction du reste.
Les contenus des matchs sont bons, les occasions de buts sont réelles et l’état d’esprit irréprochable.
Notre dernier match à Canet est la parfaite illustration ce que l’on vit actuellement. Une rencontre où nous mettons beaucoup d’envie et d’abnégation mais dans lequel les éléments nous sont contraires. Pour autant nous avons fait preuve d’une solidarité sans limite pour essayer de revenir au score même à 9 contre 11.
Je reste persuadé que ce match là va nous servir pour la suite.

Aujourd’hui il ne nous manque que des détails et un brin de réussite pour faire tourner les choses. 
La réussite se provoque et je suis sûr que nous allons y parvenir.

Le prochain match à Fabrègues est l’occasion la plus proche d’allier les paroles aux actes et de mettre en application tout cela.
C’est une équipe qui nous a bien réussi ces dernières saisons mais qui est,  comme nous,  dans une position délicate avec des matchs en retard à jouer.
Il faudra encore une fois être unis et faire front pour ramener un résultat.

Nous partons en mission, mais une chose est sûr, nous ne lâcherons jamais rien. »  

Seydina Cissé : « En ce qui concerne notre situation en ce moment,  c’est une période compliquée,  mais qu’on a déjà connu il y a quelques années. On s’en était sorti avec un état d’esprit irréprochable et en ne lâchant jamais rien,  donc nous connaissons la marche à suivre ! »

Jérôme Cavallié : « Nous traversons une période difficile depuis quelques mois et nous en sommes tous conscients, conscients que chacun d’entre nous doit faire plus pour sortir de cette spirale de mauvais résultats.

Nous nous cachons derrière aucune excuse, à nous de nous sortir de la situation dans laquelle nous nous sommes mis. Nous travaillons chaque semaine pour faire tourner la roue et une chose est sûre,  c’est que personne ne baissera les bras.
Nous sommes tous déterminés avant le match à Fabrègues pour terminer sur une bonne note avant la trêve et repartir en 2019 plus conquérants que jamais. »

Antoine Jouan : « Nous connaissons tous la situation actuelle, elle est compliquée et ne reflète pas l’investissement de l’équipe. 

C’est difficile pour tout le monde, le club, le coach et nous aussi les joueurs mais c’est le jeu et cela fait partie d’une carrière de footballeur. 
Sachez que nous travaillons beaucoup et nous ne voulons pas laisser de place au hasard et aux regrets. 
L’équipe vit bien et chacun d’entre nous donne tout pour changer la situation, maintenant nous avons encore le destin  entre nos mains et sommes déterminés à nous battre pour maintenir le club à ce niveau. 
Nous allons prendre les matchs un par un et poursuivre notre « opération maintien » dès ce week end à Fabrègues. »

Nous les soutenons !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.