U17 nat. – Défaite contre Mérignac

Par Monique

Éric Herriou : « Le football est vraiment un sport passionnant mais parfois cruel. En effet,  autant la semaine dernière nous ne méritions absolument rien tant nous avions été exécrables sur le plan mental, autant aujourd’hui nous avons réalisé un match irréprochable dans ce domaine avec un investissement et de la détermination du début à la fin. 
Malheureusement deux erreurs individuelles et une erreur d’arbitrage (arbitre assistant à deux mètres du jeu qui accorde un corner alors qu’il y avait clairement six mètres) ont permis à notre généreux adversaire de l’emporter. Dommage car à 2-1 en notre faveur nous sommes passés tout proche de plier le match à plusieurs reprises. 
C’est donc un sentiment bizarre en cette fin de week-end, je suis fier de mon équipe alors que nous avons perdu alors que la semaine dernière j’étais extrêmement déçu malgré la victoire. Comme quoi parfois, le score ne dit pas tout. 
Dans la victoire comme dans la défaite Balma sc mès que un club. »

Merci à Thierry Fauré pour les photos des équipes.

2 commentaires

  1. Eric, effectivement le sport en général est cruel. Les déceptions sont à la hauteur des joies qu’il procure.
    Pendant que ton équipe jouait à Mérignac, le Stade Toulousain affrontait le Racing à Paris en 1/4 de finale de la Coupe d’Europe de rugby. Si toi et tes joueurs avez 2 mn, regardez la vidéo de l’expulsion à la 23ème minute du Toulousain Holmes pour un placage haut. L’attitude de l’arbitre (pour valider sa décision qui est capitale à la 23ème minute) et celles des personnes concernées (le joueur, son capitaine et son entraineur) sont exemplaires. Pas un mot. Juste le silence pour assumer la faute involontaire mais flagrante. Et un geste sympa entre le fautif et celui qui a subi le placage haut.
    Au bout du compte le Stade Toulousain gagnera d’un point au bout d’un match extraordinaire.
    Voici une vidéo de 2 mn qui illustre ce que tu demandes à tes joueurs. Quand le mental, l’humilité et le contrôle de soi sont au rendez-vous, les plus belles histoires individuelles et collectives peuvent s’écrire. Pas avant.
    A dimanche contre Poitiers.

  2. Je vois ou tu veux en venir et je vais regarder cet extrait.
    Dimanche à l’issue du match j’ai été félicité par de nombreuses personnes de Merignac, tout le corps arbitral etc…….pour notre prestation et notre comportement exemplaire.
    Comme quoi mes garçons sont réceptifs mais encore en plein apprentissage.
    Par contre un petit point au moins pour récompenser et valider tout cela m’aurait certainement aidé dans ma tâche.
    Bref à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.